PACJA invite les organisations de la société civile à accompagner la BAD dans l'industrialisation de l'Afrique
Featured

07 May 2018
Author :   Gooré Medard Zadi

 

PAMACC Abidjan, COTE D'IVOIRE: Plus de trois cent (300) organisations de la Société Civile (OSC), en provenance de divers pays africains se réunissent, a l'initiative de la Banque Africaine de Développement +BAD), depuis ce lundi 07 dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan, pour plancher sur l'engagement des OSC dans l'industrialisation en Afrique.

 Les membres de l'Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique (PACJA) ont lancé un vibrant appel à leurs paires de la société civile africaine à plus d'engagement  dans l'industrialisation du continent noir.

C'était au cours d'une table ronde animée lors de cette première journée de l'édition 2018 du forum de la société par les membres du PACJA en compagnie de représentants de la BAD en vue d'apporter des solutions à grande échelle sur le sujet.

Ce panel, dont les échanges ont été enrichissants, s'est articulé autour du thème ''Combler le fossé de l'accès à l' énergie pour l'industrialisation de l'Afrique'' .

« Nous avons besoin de la masse critique des OSC pour accompagner la banque africaine de développement dans le cadre de l'industrialisation, » a indiqué Mitchika Mwenda, Secrétaire général du PACJA.

Abondant sur la problématique de l'énergie, dont 640 Millions de personnes sur le continent noir reste privé à ce jour, Mwenda a soutenu que seule une véritable synergie des actions de la BAD et des ONG peut permettre de régler de manière transversale la question.

Dans la foulée, il a suggéré que soit repensée l'approche africaine de la gestion énergétique. A sa suite, d'autres panelistes, membres de l'Alliance notamment Augustine Njamshi et Thuli Makama ont émis le souhait de voir les OSC s'impliquer davantage dans la mise sur pied des stratégies nationales de leur pays respectif en matière d'industrialisation.

Enfin, cette coalition pour la justice climatique a invité la banque africaine de développement à accroître ses investissements dans le domaine de l'adduction en énergie à 30% en vue de soulager les populations africaines.

Login to post comments
--------- --------- --------- ---------
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…